Gagnants du concours « Souvenir d’enfance »

Voici donc nos 10 gagnants de ce concours, ils remportent chacun deux invitations de parrainage, vous pouvez retrouver ci-dessous leurs belles histoires 📖😃

1. Agathe H., « La flûte magique »🎟️

Quand j’avais 10 ans je suis partie en Irlande à Ballina dans une famille d’accueil pour 2 semaines. Lors de mon séjour on m’a offert cette flûte magique. On m’a raconté que si je jouais de la flûte des lutins magiques apparaîtraient et réaliseraient tout ce que je voulais. Lors de notre escale à Galway réputé pour leurs tablettes de chocolat les «Willy Wonka » dans Charlie la chocolaterie, j’y ai joué de la flûte magique pour avoir le ticket d’or…

 

2. Viviane O., « Mon petit pot »🐤

Ce petit pot me servait de gobelet pour me brosser les dents, à boire.. je ne le quittais pas d’une semelle. Ma mère devenait folle ! Ce petit verre était partout. Il a bien résisté d’ailleurs car il est toujours entier !

 

3. Kevin S., « Franklin »🐢

Depuis bientôt vingt ans cette peluche m’accompagne.

En vingt ans elle n’a jamais cessé de sourire.
En vingt ans je lui ai fait les pires misères.
En vingt ans je l’ai parfois délaissé.
En vingt ans elle ne m’a jamais abandonné.

Alors c’est décidé, dans un an je l’emmène avec moi à l’autre bout du monde, en Australie, pour des vacances bien méritées !

Promis je vous enverrai des photos pour vous remercier de m’avoir permis de lui rendre hommage.

Kevin et Franklin

 

4. Lindsay L., « Stitch addict »🐾

Je me rappelle quand j’avais 7 ans, tous les week-ends je regardais Lilo et Stitch sur la télé de mes grands-parents avec mes génoises à la cerise et ma petite tasse de chocolat chaud préparé par ma grand-mère. C’était le bon vieux temps où tout semblait parfait, mais encore aujourd’hui je suis toujours aussi fan de Stitch, et il me suffit de regarder mes peluches Stitch pour me rappeler de ces moments passés avec mes grand-parents qui ne sont plus là aujourd’hui..

 

5. Edwige R., « Les poupées russes »🎎

Ce sont d’authentiques et d’anciennes Matriochka russes (des poupées en bois qui s’emboîtent). Ma tante me les a offertes d’une façon amusante quand j’étais petite. Elle les avait emballées séparément et à chaque visite de sa part, elle m’en offrait une. D’abord la toute petite : elle m’a dit de la garder précieusement car il se pourrait bien qu’un jour elle grandisse… Puis la seconde est venue l’entourer, et ainsi de suite… jusqu’à la quatrième et dernière.
J’aurais aimé qu’il y en ait davantage car je m’étais prise au jeu qui a duré assez longtemps car on ne se voyait pas souvent. C’est une jolie manière de me transmettre cet objet familial et original.

 

6. Logane M., « Ma chaussette parlante »🧦

Ceci est n’est pas une simple chaussette, en effet je l’ai depuis que j’ai 3 ans, quand j’étais petite j’avais vu un spectacle de marionnette puis je me suis mise à pleurer quand on est parti car je voulais être amie avec la marionnette, ma mère pour consoler mon chagrin, a simplement pris une chaussette et y avait fixé 2 yeux (qui se sont décrochés avec le temps d’où la magnifique mise en scène avec les bouts de papier), c’était mon meilleur ami et je lui racontais tout, maintenant évidemment je ne lui parle plus (ça serait bizarre de parler à sa chaussette à 20 ans) mais je l’ai toujours gardé, même après avoir déménagé de chez mes parents.

 

7. Marie C., « Le bus magique »🚌

C’est un souvenir d’un merveilleux voyage en famille quand j’étais enfant. Mon père m’a offert ce bus fait de bric et de broc mais il symbolise le souvenir de moments extraordinaires avec mes parents et mon frère et ma sœur, depuis il me suit dans chacun de mes déménagements. Même cabossé je ne m’en séparerai jamais.

 

8. Sandrine B., « Histoire de coquillage »🐚

Il s’agit d’une pierre peinte en classe de maternelle et sur laquelle je n’ai jamais réussi à écrire mon prénom. En effet, je suis gauchère et la maîtresse demandait de signer dans le coin supérieur droit de l’objet… Cela me demandait à l’époque beaucoup d’énergie et de réflexion de ne pas écrire à partir du côté gauche, résultat… mon nom se lisait à l’envers comme si on le regardait dans un miroir. Cette pierre me rappelle ces jolis souvenirs de maternelle et la difficulté de l’apprentissage, la singularité de chacun.

 

9. Karine C., « Mon ourson »❄️

Vers l’âge de 3 ans chez ma grand-mère en Haute-Savoie j’ai fait mes premiers pas sur les pistes de Val Cenis et j’ai passé mon Ourson, fière de moi il me suit toujours dans sa boite… Et voilà je viens de le ressortir pour vous 47 ans plus tard…

 

10. Thallia D., « Mamie gâteau »👵

Lorsque l’on me demande quel est mon principal souvenir d’enfance je réponds sans hésitation tous ces week-ends passés chez ma grand mère ; on passait l’après-midi aux fourneaux à se raconter tout les potins de la semaine … Qu’est ce que l’on riait, nous étions deux vrais petites commères. Lorsque ma mère venait pour me récupérer, elle nous engueulait toutes les deux car nous étions recouvertes de pâte à gâteau. Je pleurais car je ne voulais pas rentrer chez moi et quitter ma grand mère. Une fois je m’étais cachée sous le lit pour ne pas rentrer mais je m’étais endormie pendant que ma mère et ma mamie me cherchaient ! Cette photo représente tous les bons gâteaux que nous préparions toutes les deux ; ce tablier est celui de ma grand mère, je le garde précieusement afin de ne jamais oublier tout ces moments passés ensemble. Aujourd’hui ma mamie est au ciel et j’espère que de là-haut elle rigole encore de toutes nos bêtises comme je le fais. Cela fait maintenant 7 ans qu’elle nous a quitté et il ne se passe pas une journée sans que je pense à elle ; je donnerais tout pour revivre ne serait-ce qu’une journée avec elle, et lui raconter tous les potins de ces 7 dernières années pendant que elle, elle me donnerait des nouvelles de mon papi 💕