A la rencontre d’un Roamler #10

Beaucoup de choses ont changé depuis les débuts de Roamler; pas seulement l’apparence de l’application, pas seulement le nombre de pays dans lesquels l’application est active, mais aussi le nombre de nouveaux Roamlers par rapport à cette époque. Bien sûr, il reste des gens qui étaient inscrits depuis le tout début. Prenons l’exemple de Jeroen, un des plus long Roamler actif, qui réalise des missions depuis 2011 aux Pays-Bas ! Nous adorons son travail et lui avons posé quelques questions … Curieux·se ? Alors lisez son interview ! Continue reading

A la rencontre d’un Roamler #9

Ce mois-ci, nous plongeons au cœur de Roamler ! Nous avons interviewé Maud, qui est cheffe de projet chez Roamler depuis 2017 au Pays-Bas. Maud nous raconte son expérience et vous donne une vue de l’intérieur.

Parle-nous un peu de toi, qui tu es, quand as-tu commencé à travailler chez Roamler et quel est ton métier ?

Je m’appelle Maud, j’ai 27 ans, je vis à Amsterdam avec mon conjoint et j’adore voyager, sortir avec mes amis et mon compagnon et découvrir de nouveaux endroits et restaurants dans ma ville.
J’ai commencé à travailler chez Roamler en 2016 en tant que Community Manager puis je suis passée Cheffe de projet en 2017.

Que signifie « cheffe de projet » chez Roamler ?
En tant que cheffe de projet, je « traduis » les questions/cas du client en questionnaire qui sera disponible pour les Roamlers sur l’appli. Lorsqu’on commence un projet et que la mission est « live » sur l’appli, on fait notre maximum pour atteindre notre quota et obtenir des données correctes. A la fin du projet, on analyse les données récupérées et on envoie au client un rapport avec notre analyse.
Nous recevons toutes sortes de questions ou demandes de nos clients donc aucun projet ne se ressemble et nous devons à chaque fois définir de nouveaux objectifs.

Continue reading

A la rencontre d’un Roamler #7

En tant que Roamler vous êtes souvent occupés avec l’application. Ce qui est d’autant plus important que celui-ci fonctionne le mieux possible. Afin de garantir son bon fonctionnement, une équipe travaille quotidiennement sur l’application et les systèmes associés. Dans ce blog, Jasmine de l’équipe informatique de Roamler va vous expliquer son fonctionnement !

Curieux(se) ? Alors lisez jusqu’au bout !

Continue reading

A la rencontre d’un Roamler #6

Le manuel de Kelly pour devenir une Top Roamler

Lorsque nous avons envoyé à Kelly quelques questions sur son expérience Roamler, nous avons été surpris de la vitesse à laquelle elle nous a répondu et de sons enthousiasme. Spécialement pour vous, Kelly a écrit un manuel sur comment devenir une Top Roamler !

« La première chose que vous devez savoir sur Roamler, c’est que tout le monde peut s’inscrire. Tout le monde ! A partir du moment où vous savez prendre des photos avec votre téléphone et que vous savez jongler entre les différentes options de l’appli, c’est tout bon !

Chapitre 1 – Obtenir un code d’activation

Si vous ne connaissez encore personne qui utilise l’application, commencez par en chercher un sur internet. Vous pouvez trouver de nombreux codes actifs. Continue reading

A la rencontre d’un Roamler #5

Les Astuces d’une Roamler britannique

 

Cette interview avec Jenifer vous donnera beaucoup d’astuces afin de réussir au maximum vos missions Roamler.

 

 

Pourquoi avez-vous rejoint Roamler ?

« Je m’occupe depuis quelques années d’un petit business de photographie. Je photographie surtout les mariages et les maisons en vente, et même si ces événements se produisent toute l’année, ils sont principalement saisonniers, en hiver il n’y a pas tant de travail que ça.

J’ai été prise dans un nouveau travail, qui ne correspondait pas du tout avec ce que l’on m’avait proposé, à la place d’avoir le double de mon salaire habituel j’ai été laissée pour compte sans un sous. En cherchant des moyens de gagner de l’argent, je suis tombé sur Roamler. Cela semblait parfaitement adapté à mon travail de photographe, j’avais du temps libre et besoin d’argent, j’ai donc rejoint Roamler. »

Continue reading

A la rencontre d’un Roamler #3 – Flavien

C’est le moment de découvrir le troisième épisode de notre feuilleton A la rencontre d’un Roamler. Ce mois-ci, c’est Flavien, un Roamler français, qui a accepté de partager ses bonnes pratiques. Flavien a débuté l’aventure Roamler en novembre 2016 et réalise des missions régulièrement depuis, autant rémunérées que créatives (et il se débrouille plutôt bien d’ailleurs, comme le montre sa photo) 😉 Trêve de suspense, c’est parti pour l’interview !

Pour quelle(s) raison(s) réalisez-vous des missions sur Roamler ?

Pour gagner de l’argent. J’en ai grandement besoin.

Comment réalisez-vous des missions ? Comment vous organisez-vous ?

L’une des lignes de tram de ma ville la traverse de bout en bout en passant par les zones où sont situés la majorité des commerces. Je suis donc cette ligne de tram pour être le plus efficace possible. S’il reste des missions le lendemain, je vais dans les secteurs où la ligne principale du tram ne passe pas. C’est comme ça que j’arrive à réaliser parfois 18 missions dans la journée.

Décrivez-nous une journée type pendant laquelle vous avez prévu d’effectuer une ou plusieurs missions.

Je suis un couche tard, je regarde donc tôt le matin (4h) les missions disponibles ou non.
Plus tard, vers 10h, je regarde une nouvelle fois et compare avec d’autres applications pour choisir le lieu et le moment où je serai le plus optimum pour réaliser le plus de missions possibles en un seul passage.
Vers 14h je fais une pause puis repars faire de nouvelles missions dans la continuité des précédentes ou en changeant de secteur.
Vers 17-18h je rentre chez moi si je pense avoir faire ce que je peux (la batterie du téléphone étant un frein).
Il arrive ensuite que vers 19-20h, je réalise quelques missions dans des magasins isolés, une fois mon compagnon rentré du travail.

Quelles sont vos missions préférées ? Et pourquoi ? Et celles que vous appréciez moins ?

Les visites mystères en magasin sont mes préférées. Je suis tranquille dans les rayons que je connais par cœur à la longue. Je trouve ça intéressant car derrière les questions, on arrive à deviner l’intention de la marque. Certaines questions sont assez poussées pour comprendre si quelque chose va mal ou non au sujet d’un produit, d’une marque en magasin. Cela permet aussi d’en apprendre plus sur ce qu’on peut acheter et de faire plus attention.

Quel est le secret de votre réussite ? C’est le moment de partager vos trucs et astuces pour une mission réussie ! Ils seront d’une grande aide pour les autres Roamlers 😉

  1. Choisir le meilleur itinéraire pour être le plus efficace en nombre de missions réalisées.
  2. Prendre des photos encore et encore si ce n’est pas assez bien ou qu’on doute. Et si besoin, ne surtout pas hésiter à laisser un commentaire, même si celui-ci semble anodin, car cela peut faire la différence.
  3. Rester naturel, agir comme un client normal. J’en profite même pour faire un ou deux achats d’appoint, ainsi on passe plus facilement pour un client curieux et/ou soucieux de ce qu’il achète.

Un dernier mot ?

Merci Roamler de m’aider à arrondir mes fins de mois durant des périodes parfois difficiles 😉👍

Encore un grand merci à Flavien pour toutes ces astuces et à très vite pour un prochain épisode de notre folle saga !

A la rencontre d’un Roamler #2 – Sam, un roamler (hyper) actif

Voici le second volet de notre saga qui vous emmène à la rencontre de Roamlers à travers le monde. Ce mois-ci, nous rencontrons Sam, un Roamler anglais qui a téléchargé l’appli en décembre 2016. Dès le niveau 1, il était clair qu’il allait devenir un Roamler très actif. Avec une moyenne de 71 missions par mois (parfois, il peut réaliser jusqu’à 200 voire 300 missions par mois), il a atteint le niveau 8 très rapidement. Aujourd’hui, Sam nous raconte son souvenir de sa toute première mission sur Roamler et nous donne quelques astuces pour réussir ses missions.

Pourquoi avez-vous rejoint Roamler ?

La raison principale est que je souhaitais avoir un petit complément de revenus durant les vacances. Je suis étudiant et je réalise la plupart de mes missions le weekend. Roamler est une méthode amusante pour gagner de l’argent, bien plus agréable qu’un job étudiant à mi-temps. J’ai la liberté de choisir les missions où je veux et quand je veux. J’habite dans une grande ville donc je peux me déplacer facilement grâce aux transports en commun.

J’économise mes gains pour les vacances. Je pars faire du ski bientôt et en vacances au mois d’avril. Tout cela est financé grâce à mes gains de Roamler.

Vous souvenez-vous de votre première mission rémunérée ?

Bien sûr, je m’en souviens ! Je crois que c’était une recherche de thé dans un magasin. J’étais assez nerveux car je n’avais encore jamais réalisé de mission en magasin. Je n’arrêtais pas de regarder autour de moi, je craignais de me faire repérer par les membres du personnel donc je tentais de les éviter. La mission s’est bien déroulée, elle était très rapide.

Mon conseil aux nouveaux Roamlers pour leur première mission est : “Allez-y ! Vous n’avez rien à perdre, surtout si vous commencez avec une mission courte. Dans le pire des cas, vous ne perdrez que quelques minutes.”

Restez calme. L’appli vous guide du début à la fin et vous dit exactement quoi faire. Il faut bien sûr lire le brief en entier. De cette façon, on sait quoi faire dès qu’on entre dans le magasin. Et si on a un problème, on peut utiliser l’onglet des messages pour poser une question ou obtenir de l’aide rapidement.

Avez-vous des conseils pour les Roamlers souhaitant réaliser plus de missions ?

Prévoyez votre trajet. Ouvrez l’appli et décidez quelles missions vous souhaitez réaliser. Ensuite, organisez le trajet le plus efficace pour réaliser toutes les missions sur votre route. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous mélanger les pinceaux et réaliser des missions au mauvais endroit.

C’est bien aussi de prévoir du temps pour réaliser les missions. De cette façon, on n’a pas à se précipiter pour les réaliser et on ne fait pas d’erreurs. Un autre conseil serait de ne pas vous laisser distraire par les autres produits que vous voyez en magasin.

Lisez toujours les informations dans le brief avec attention, vous serez ainsi préparé et saurez quoi faire. Quand vous réalisez une mission, lisez chaque question en entier. Il ne faut jamais supposer quelque chose. Par exemple, une fois, j’ai supposé que je devais prendre un produit en photo. Je n’avais pas lu la question en intégralité. Mais il s’est avéré que je devais prendre un autre produit en photo et donc, ma mission n’a pas été validée.

Si vous voulez réaliser une mission dans laquelle il y a une interaction avec un conseiller, habillez-vous comme il faut. Je vous recommande de porter une tenue correcte, pas trop décontractée. Je trouve que le personnel est souvent plus enclin à vous aider lorsque vous vous habillez bien.

Mon dernier conseil est de toujours utiliser la dernière question facultative pour rajouter des informations, surtout si vous rencontrez un cas particulier lors de votre mission. Expliquez ce qu’il s’est passé et comment cela a affecté vos réponses.

Merci Sam pour ces bons conseils et ces souvenirs ! Rendez-vous le mois prochain 😉

A la rencontre d’un reviewer #1 – Lucie

Il y a quelques semaines, nous vous présentions le premier volet de notre série « A la rencontre d’un Roamler », que diriez-vous de rencontrer des membres de l’équipe review ? 😉 Pour rappel, les reviewers sont chargés de traiter vos envois en vérifiant qu’ils correspondent aux attentes de la mission en question.

Nous commençons cette série avec Lucie, reviewer pour Roamler International : elle traite principalement les missions des Roamlers du Royaume-Uni, de Norvège, du Danemark et de Suède (et parfois même pour d’autres pays).

Comment as-tu débuté sur Roamler ?

Être « reviewer » pour une application me semblait super futuriste et flexible comparé aux jobs étudiants classiques, donc j’étais intriguée. J’ai téléchargé l’appli et essayé quelques missions. Ça m’a plu donc j’ai postulé !

Que fais-tu parallèlement à ton job chez Roamler ?

J’étais étudiante jusqu’à l’été dernier donc je partageais mon temps entre mon travail, mes études et des missions de volontariat. J’ai également passé un peu de temps à l’étranger, à Londres et au Canada avec ma famille. Plus tard, j’ai prévu de voyager encore plus et de profiter de la possibilité que j’ai de travailler en ligne.

En une année chez Roamler (« Je n’arrive pas à croire que ça fait un an déjà ! »), Lucie a traité environ 10 000 missions !

Qu’est-ce que tu apprécies le plus/le moins au poste de reviewer ?

J’adore la flexibilité de ce job ! Mais ce que j’aime le plus ce sont les personnes qui travaillent chez Roamler. Il y a un super esprit d’équipe entre les reviewers, nous sommes toujours en contact et nous entraidons beaucoup.

Je ne suis pas toujours à l’aise avec les technologies donc c’est parfois frustrant d’évoluer dans un environnement « tech » comme Roamler. En particulier lorsque je ne suis pas en mesure de trouver une solution au problème technique d’un utilisateur et que la solution « n’hésitez pas à désinstaller puis réinstaller l’appli » n’a pas fonctionné.

J’adore traiter les missions créatives, c’est toujours agréable de découvrir quelque chose sur un Roamler ou de voir une jolie photo 🙂 J’aime beaucoup ne pas avoir à rejeter les missions et décevoir les Roamlers. Donc avec ces missions, c’est parfait car nous n’avons pas l’obligation d’être stricts. C’est toujours sympa de voir que les Roamlers apprécient ces missions aussi.

Que dirais-tu aux Roamlers au sujet de ton travail en tant que reviewer ?

Premièrement je dirais qu’on ne rejette jamais une mission de façon légère ou pour le plaisir (au contraire !). Généralement, je me sens vraiment mal lorsque je dois rejeter une mission. Mais il y a toujours une raison !

La seconde chose que j’aimerais rappeler est que les reviewers sont des êtres humains aussi ! Au début, certains pensent que nous sommes des robots (et oui, on nous l’a déjà dit) étant donné que l’on communique via une application mais ce n’est pas le cas et on apprécie lorsque les utilisateurs nous le font sentir. Pour nous motiver, on partage les messages sympathiques des Roamlers entre nous 🙂

As-tu déjà commis une erreur de review et que s’est-il passé ?

Oui ! Un exemple classique : je clique accidentellement sur « accepter » au lieu de « rejeter ». Il arrive que je commette une erreur de jugement et que le Roamler me le fasse savoir, j’en profite alors pour présenter mes excuses. En général, on ne m’en tient pas rigueur.

As-tu des conseils pour réaliser une mission rémunérée avec succès ?

C’est vraiment frustrant de refuser une mission lorsque le Roamler n’a pas lu intégralement le brief. Par exemple, lorsqu’il est demandé de prendre une photo d’ensemble, il ne faut pas prendre une photo rapprochée. C’est une erreur qui aurait pu être évitée et la mission aurait pu être validée. Mon conseil serait donc de toujours vérifier ses réponses avant d’envoyer une mission. Aussi, ne photographiez jamais le sol. Si vous avez un doute concernant une photo, prenez une photo d’ensemble. Aussi, on ne peut juger la situation d’un magasin que grâce à ce qui se trouve dans votre mission, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à utiliser les commentaires en fin de mission.

Pour réaliser plus de missions, réservez-les dès que possible. Essayez de les réaliser durant une pause ou une promenade. On ne peut jamais savoir pour combien de temps elles seront disponibles !

Merci Lucie pour ces précieux conseils et à très vite pour une prochaine interview 😉

A la rencontre d’un Roamler #1 – Dennie

C’est parti pour notre premier volet de « A la rencontre d’un Roamler » ! Vous le savez, la communauté Roamler est active dans plusieurs pays et on s’est dit qu’il était temps de vous en présenter quelques uns 🙂 On commence avec Roamler Dennie, qui a débuté sur Roamler en janvier 2017 aux Pays-Bas et a atteint le niveau 2 en seulement deux jours, jolie performance ! Depuis, il réalise une trentaine de missions par mois sur Roamler qui permet selon lui de « trouver de l’argent dans la rue ». C’est sans hésitation qu’il a accepté de partager son expérience.

Pour quelle(s) raison(s) réalisez-vous des missions sur Roamler ?

L’objectif principal est d’arrondir mes fins de mois. Je pense aussi à l’importance de Roamler pour ses clients : ces derniers investissent énormément dans la publicité, la mise en place d’offres spéciales, etc. Si toutes les conditions ne sont pas respectées, cela peut être lourd de conséquences pour le client. C’est l’un des atouts de Roamler : son réseau qui permet de vérifier la bonne exécution en magasin.

Je porte une grande importance à l’honnêteté et je trouve important que chacun respecte ses promesses, je le vois comme ça aussi pour les promotions en magasin. Je dis souvent à d’autres Roamlers : « Rappelle-toi que tu réalises une mission importante pour une marque que, peut-être, tu apprécies ou qu’il t’arrive d’acheter. Et ça leur permet d’offrir ensuite une meilleure expérience aux consommateurs ».

Comment réalisez-vous des missions ?

Je visite certains magasins très régulièrement pour Roamler. Il arrive que les membres du personnel me reconnaissent (« Encore ce Roamler ! »), c’est toujours plaisant à entendre. Je n’ai eu qu’une seule expérience négative dans un magasin, où je n’ai pas été bien accueilli.

Ce n’est que très rarement que je suis approché par un membre du personnel lorsque je réalise une mission. Dans ce type de cas, j’explique la raison de ma présence, ce que je fais et pour le compte de qui. Ensuite, on me laisse généralement continuer.

Je suis plutôt perfectionniste et prête une grande attention aux détails. Je laisse toujours un commentaire en fin de mission pour apporter des informations complémentaires. Je discute souvent avec des membres de l’équipe Roamler, en particulier lorsqu’un point manque de clarté dans une mission et j’ai toujours une réponse. Je me sens vraiment connecté à Roamler, en particulier grâce à la sympathie de l’équipe !

Quelles sont vos missions préférées ?

Je réalise parfois des missions en Belgique, il y en a une que j’aime bien, dans une cafétéria. Il s’agit de photographier un menu et de commander de quoi grignoter. En tant que grand fan de frites belges, je suis ravi lorsque je peux en manger « gratuitement » 🙂

Dernièrement, j’étais à l’aéroport et je voulais manger quelque chose. J’ai ouvert Roamler et découvert une mission Red Bull qui m’a permis de gagner 6,50€.

Sinon, j’adore jouer le client mystère ! J’aime discuter avec les gens et me sentir utile.

Vous nous avez dit être actuellement conducteur de bus et étudiant en droit, comment gérez-vous votre temps pour réaliser des missions ?

En tant que chauffeur de bus, je travaille parfois en décalé. Aujourd’hui par exemple, j’ai travaillé de 6h45 à 9h30. Je reprendrai à 14h30, jusqu’à 19h. J’ai donc quelques heures pour effectuer des missions entre deux services. Ce ne sont pas des journées faciles, elles sont très longues. Mais je profite toujours de ce créneau horaire pour ouvrir Roamler !

L’été dernier, j’étais à la plage et j’ai trouvé des missions disponibles dans des stations services, entre mon lieu de vacances et chez moi. J’ai pu gagner 60€ ce jour là, en m’arrêtant sur toutes les stations disponibles sur la route du retour.

Je me dis souvent qu’il y a de l’argent à gagner partout et il y a des missions Roamler partout ! Dès que vous avez du temps libre, il est toujours possible de gagner un peu d’argent avec Roamler.

Un dernier mot ?

Roamler est vraiment une chouette entreprise avec qui travailler. On réalise des missions plutôt simples qui profitent à tous : le client, Roamler, et les Roamlers ! Nous sommes un peu la deuxième paire de lunettes dont les clients ont besoin et cela nous permet de gagner de l’argent.

Merci Dennie pour ce retour d’expérience, on se retrouve le mois prochain pour un deuxième volet de « A la rencontre d’un Roamler » 😉